Comment gérer stress, colère et émotions fortes

Classé dans : ACCUEIL, MENTAL, SANTE | 4


stress

 Comment gérer stress, colère et émotions fortes

Cet article peut être écouté ou téléchargé en mp3 en cliquant ici

 

Non, il n’existe pas d’émotions négatives contrairement aux croyances populaires ! Les émotions sont en fait nos amies, elles sont notre boussole, notre GPS. Et sans boussole, un bateau se retrouve où ? Eh bien nulle part. Les émotions sont là pour nous indiquer si on est sur le bon chemin ou si on fait fausse route, elles nous indiquent si nos valeurs et croyances n’ont pas été respectées, si on prend soin de nous ou si on se néglige etc. Il est donc plus juste de parler d’émotions agréables ou désagréables que d’émotions positives ou négatives. D’autre part, il n’est pas question non plus de supprimer les émotions désagréables, elles ont un sens et cherchent à nous dire quelque chose. La peur par exemple signifie qu’il y a de l’enjeu, qu’on est au bon endroit pour se dépasser et que c’est ce qu’on désire vraiment. Si on ne désire pas vraiment ce travail, on passera l’entretien d’embauche en toute quiétude ou presque. Le but n’est donc pas de supprimer les émotions qui nous dérangent mais plutôt d’apprendre à les gérer.

 

A- Observez-les

 

 

Si on part du principe que les émotions sont nos amies, il faut donc commencer par se poser et s’interroger en se posant les bonnes questions. Pourquoi cette situation me fait me sentir comme ça, quelle valeur en moi n’a pas été nourrie, qu’est-ce qui est important pour moi, de quoi j’ai besoin ?

Sans jugement, on observe notre corps et ses réactions. Est ce que j’ai mal quelque part, quelles sensations je ressens ?

 

B- Identifiez et vivez pleinement l’émotion

 

 

Ensuite on identifie l’émotion. De quelle émotion s’agit-il ? De 0 à 10, à combien je ressens cette émotion ? Identifiez l’émotion et la quantifier la fait déjà diminuer énormément d’intensité. Essayez et vous verrez .C’est un peu comme dire ce que l’on ressent, le simple fait de l’exprimer et de savoir qu’on a été entendu soulage grandement.

Une fois qu’on sait à quelle émotion on a affaire, on se donne 2 minutes ou plus si vous le souhaitez pour la vivre pleinement.

Vous êtes en colère ? Criez, hurlez, tapez dans les oreillers, courez, sautez, faites ce qui vous semble juste !

Vous êtes triste ? Donnez libre cours à vos larmes, les larmes sont de la guérison et isolez-vous si besoin ou écrivez une lettre aux gens qui vous ont blessé même si vous ne l’envoyez pas .

70% des maladies actuellement sont liés au stress d’après les statistiques officielles !

Pourquoi ? Parce que les gens n’expriment pas cela, ils gardent tout en eux pour ne déranger personne. Moralité : eh bien c’est le corps qui trinque et si l’émotion ne sort pas, elle trouvera le moyen de sortir sous forme de maladie .

Alors croyez moi, vous préférez largement exprimer vos émotions tout de suite maintenant que sur un lit d’hôpital.

 

C- Respirez

 

 

Ensuite, une fois qu’on s’est exprimé, on RESPIRE !! On commence par s’asseoir si on était debout et par s’allonger si on était assis parce que ce simple geste participe au fait d’atténuer la colère. Dans la mesure du possible bien entendu. Et là, tranquillement, on se concentre sur sa respiration, l’air qui rentre et ressort, le ventre qui se gonfle et dégonfle et on commence par inspirer en comptant jusqu’à 5. Puis on expire en comptant jusqu’à 5, le tout pendant 5 minutes. Alors comment vous vous sentez ? Cet exercice s’appelle la cohérence cardiaque. Vous pourrez trouver des vidéos sur Youtube pour mieux la pratiquer et ici l’article que j’ai rédigé sur ses bienfaits

 

D- Trouvez les bénéfices cachés

 

 

Une fois que vous vous sentez plus détendue, vous pouvez chercher les enseignements de ce qui vient de vous arriver. Le monde est parfait et tout s’équilibre toujours. Quand vous perdez quelque chose, vous gagnez toujours quelque chose en échange à plus ou moins long terme. C’est ce qu’on qualifie de bénéfices cachés. Exemple : vous divorcez, vous allez avoir plus de liberté, plus de temps à consacrer à vous même et à vos amis, la possibilité de faire des choses que vous n’auriez jamais faites en couple et surtout la possibilité de rencontrer quelqu’un d’encore mieux et j’en passe et des meilleures…

 

Autre exemple : quelqu’un vous blesse et vous met en colère, ça vous donne la possibilité d’apprendre à exprimer et gérer vos émotions, la possibilité de peut-être faire mieux le tri dans votre entourage ou a contrario de remercier cette personne parce que rares sont les gens qui vous diront la vérité à votre propos en face. Or ce sont justement ces moments là qui donnent la possibilité de progresser. On n’avance pas avec des gens qui nous trouvent merveilleux H24 et c’est le gros dilemme des stars. Elles sont perpétuellement en quête de quelqu’un qui saura être authentique avec elles.

En fait, tout est opportunité à grandir En chinois, le mot crise signifie crise mais également opportunité. Et la sagesse asiatique n’a pas son pareil.

 

Alors chaque fois que vous ressentez ces émotions désagréables, posez-vous les bonnes questions. Demandez-vous pourquoi et demandez-vous ce que vous avez a gagner dans la situation.

 

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner en remplissant le formulaire d’inscription sous cet article afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprenez confiance en vous après une rupture “.

A la semaine prochaine.

 

Steph.K

 

NB : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 Responses

  1. Bonjour Stéphanie,
    Merci pour cet article qui offre matière à réflexion ! Je pense aussi que nos émotions sont des signaux précieux et peuvent servir une meilleure connaissance de nous-mêmes ! En tous cas, c’est une erreur de mettre un mouchoir dessus ! On devrait apprendre à les gérer dès l’enfance…Les conseils que tu donnes me font penser à la mindfulness non?

  2. Bonjour Stéphanie,

    Je retiens cette phrase de ton article : “Il est donc plus juste de parler d’émotions agréables ou désagréables que d’émotions positives ou négatives”.Cela me permet de voir les choses sous un autre angle.

    J’aime l’idée de noter les émotions. Je ne l’ai encore jamais fait !

    Merci pour ce partage 😉

    • Oui c est clair. Les gens parlent d emotions negatives ou desagreables alors que les emotions font juste parties de nous et sont là pour nous avertir au même titre que les voyants d une voiture. Quand la jauge d essence clignote, on est bien content de le savoir alors que ça peut aussi être perçu negativement ; il va falloir mettre la main au porte monnaie.
      Pourtant, elle nous evite bien des deboires.
      Les emotions agissent pareil, quelque soit leur nature.

Laissez un commentaire