Comment passer à l’action

Classé dans : ACCUEIL, MENTAL | 0

petits pas

 

Comment passer à l’action

Cet article peut être écouté ou télécharger en mp3 en cliquant ici

 

Le passage à l’action constitue la pierre angulaire de tout. Si on ne passe pas à l’action, il est clair que rien ne changera. On ne peut pas vouloir une vie de rêve et attendre dans son canapé que ça nous tombe dessus comme ça. Enfin, on peut toujours mais ça ne restera alors qu’un fantasme. Comme dit la Bible ” Aide toi et le ciel t’aidera “. Bref, vous avez compris, ” on n’a rien sans rien “. Alors comment passer à l’action ?

 

A- Ne pas se préoccuper du comment et visualiser

 

Après avoir formulé notre objectif, ne vous préoccupez pas du comment. Contentez-vous de visualiser votre objectif, d’y penser le plus souvent possible car plus vous y pensez et plus ça augmente vos chances de l’atteindre mais pour ce qui est du comment, lâchez prise et laissez le temps vous mettre face aux opportunités. Les réponses viendront au fil du temps.

En attendant, mettez une toute petite première action qui vous permettraient de l’atteindre. Se demander de quoi vous avez besoin pour cet objectif, de quelles compétences, de quels savoirs, de quelles personnes et réfléchir à des actions qui vous semblent faisables tout de suite dans l’immédiat, si petites soient elles.

Parce que si vous mettez en place une petite action tous les jours,  à la fin de l’année, ça va faire quand même une sacrée différence et c’est ce qui vous permettra de passer à un autre niveau.

Et surtout surtout, n’attendez pas d’être parfaite pour passer à l’action, vous ne le serez jamais, personne ne l’est, encore moins en ne faisant rien. Passez à l’action maintenant !

 

B-Sortir de sa zone de confort

 

En effet, pour passer à l’action, il faut sortir de sa zone de confort et faire des choses que l’on n’a pas l’habitude de faire. Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous aurez la vie et les résultats que vous avez toujours eus. Sortir de votre zone de confort va vous permettre de prendre confiance en vous d’une part et d’autre part d’habituer votre cerveau aux changements, à l’inconnu et lui faire intégrer que c’est possible.

Alors pour sortir de votre zone de confort, prenez des risques, testez des choses, de nouveaux plats, de nouveaux itinéraires et amusez-vous. Et inutile de se fixer beaucoup de petits pas, 3 ou 4 suffiront, on va lentement pour ne pas se décourager. Peu importe le rejet et l’échec parce que tout nous fait grandir et nous rapproche de notre objectif. Au début, juste pour commencer à se relever, de toutes petites actions comme voir des amies, faire du sport ou pour celles qui veulent augmenter leur confiance en elles, parler plus fort, prendre la parole devant les autres, prendre un nouveau trajet pour aller travailler etc., ce qui vous semble possible. Et plus vous allez être habituée, plus vous allez monter la barre haut et faire la différence.

Et autorisez-vous à échouer parce que l’échec précède toujours la réussite, point de réussite sans échec parce que c’est par l’échec qu’on apprend et tire des leçons de la vie. Comme les enfants qui apprennent de leurs bêtises. Mais l’essentiel est de passer à l’action parce que n’oubliez jamais : si vous ne faites rien, il ne se passera rien. Le plus grave n’est pas d’échouer, le plus grave, c’est d’abandonner.

Et célébrez chaque petit pas et chaque victoire afin d’ancrer la réussite dans votre cerveau et prendre confiance.

 

C- Se former

 

Vous pouvez bien-sûr sauter cette étape mais en se renseignant au sujet de votre objectif, en lisant, en se formant, en se faisant coacher etc., vous allez gagner un temps précieux, éviter des erreurs, affiner votre objectif et avoir une idée plus précise des actions à mener pour l’atteindre. Vous éviterez également du découragement...

 

D- Faire le tri dans votre entourage

 

Entourez-vous dans la mesure du possible de gens qui vous soutiennent dans votre désir de changement, de gens qui ont les résultats que vous souhaitez, de gens positifs qui vont vous encourager et vous challenger dans votre démarche. Beaucoup négligent cette étape mais pourtant comme le dit la maxime ; ” montre moi tes amis et je te dirai qui tu es “. Alors regardez qui vous entoure. L’entourage a un impact énorme sur nous. Si l’on s’entoure de dépressifs et de pessimistes, on finira par le devenir nous aussi tôt ou tard alors prenez garde à bien choisir des gens qui vont vous tirer vers le haut et faites le point sur les personnes que vous fréquentez le plus souvent.

Comment vous sentez vous après leur avoir parlé ? Bien-sûr, il ne s’agit pas de ne plus leur parler dans un premier temps mais d’essayer de fréquenter un maximum les gens qui vous font vibrer et vous poussent vers l’avant. Si vous êtes la personne la plus intelligente de la pièce, c’est que vous n’êtes pas au bon endroit. Habituez-vous à fréquenter les gens qui maîtrisent ce que vous ne maîtrisez pas parce que, par effet d’épigénétique, ils vous entraineront dans leur sillage et vous deviendrez une experte à votre tour.

Lisez également des biographies de gens qui ont réussi, qui ont transformé leurs difficultés, visionnez des vidéos, écoutez des audios etc. pour ouvrir dans votre cerveau la case « si c’est possible pour eux, pourquoi pas pour moi ».

Alors n’attendez plus, passez à l’action et passez à l’action maintenant ! Partagez en commentaire les actions que vous vous engagez à mettre en place dans votre vie.

 

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner en remplissant le formulaire d’inscription sous cet article afin d’être prévenue de la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau guide, “ Reprendre confiance en soi après une rupture “.

 

Steph.K

 

NB : si vous voulez devenir une experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laissez un commentaire