• meditation

Comment utiliser à bon escient le pouvoir de la méditation

Classé dans : ACCUEIL, SANTE | 2

meditationComment utiliser à bon escient le pouvoir de la méditation

Cet article peut être écouté ou téléchargé en mp3 en cliquant ici.

 

Tout d’abord, qu’est-ce que la méditation ? C’est une pratique qui consiste à focaliser toute votre attention sur quelque chose que vous choisissez. Elle permet ainsi l’apaisement du mental et peut se pratiquer dans toutes les positions même si la plus exploitée est la position du lotus (cf. photo).

 

A- Ses bienfaits :

 

Ils sont extrêmement nombreux, je ne donnerai donc que les principaux.
Plus de 70 des 125 écoles de médecine américaine proposent des cours de méditation parce que depuis 1958, les études montrent qu’elle diminue l’hypertension, le cholestérol, les douleurs chroniques, l’anxiété, la dépendance aux drogues. Elle améliore également le système immunitaire.

 

Une étude menée par le Docteur Orme Johnson a montré une réduction des consultations médicales de 44%, des maladies cardiovasculaires de 87%, des maladies infectieuses de 30%.

La méditation permet un recentrage dans le moment présent, elle apprend à rester zen. Elle apporte la paix donc diminue le stress et l’agressivité. Elle améliore de fait l’humeur et le comportement. Elle améliore également la concentration, la mémoire et la capacité d’apprentissage. Le stress jouant un rôle dans les difficultés de perte de poids, elle facilite celle-ci et diminue également maux de tête et migraine, eux aussi souvent amplifiés par le stress.
Enfin, le cerveau débarrassé du blabla mental incessant peut faire de la place à l’intuition, je rédigerai un article plus en détail sur l’intuition pour comprendre comment ça marche.

 

Bref, quand on sait que 70% des maladies sont liées au stress d’après les études, rien que pour améliorer sa santé, ça peut valoir le coup de s’y mettre.

 

B- Comment bien méditer :

 

Il y a plusieurs techniques, je vous présente ici la plus simple. A pratiquer idéalement matin et soir mais au moins une fois par jour.
Déjà se mettre dans un endroit où vous ne serez pas dérangée et prévenir votre entourage de votre indisponibilité pendant ce moment. Placez enfants et conjoint sur off et éteindre téléphone et tout ce qui pourrait venir troubler votre méditation également.
Si vous le pouvez, mettez-vous en position du lotus qui favorise la concentration et la circulation de l’énergie ( cf. photo en début d’article, mains et paumes vers le ciel ) ou sinon n’importe quelle position où vous vous sentez bien. En évitant la position allongée parce que vous risqueriez de vous endormir.
Une fois que vous vous sentez à l’aise, fermez les yeux et concentrez-vous sur quelque chose. Ça peut être votre respiration, l’air qui passe dans votre corps, un bruit, le chant des oiseaux, le silence, le bruit des vagues si vous faites partie des chanceux qui peuvent se permettre de méditer en bord de mer, etc. J’ai pu remarquer d’ailleurs que méditer en extérieur, et particulièrement dans la nature, favorisait la relaxation et donc la méditation.
Vous allez bien sûr avoir des pensées parasites, c’est tout à fait normal. Mais à chaque fois re-concentrez vous sur l’objet que vous vous êtes fixé.

 

Au début, comme toute nouvelle activité, ça ne sera pas facile. Vous aurez du mal à faire le silence en vous. Donc commencez par des temps courts. 5 minutes, c’est suffisant. Puis dès que vous serez plus à l’aise, vous pourrez prolonger jusqu’à 20-30 minutes par jour idéalement, si votre emploi du temps le permet.

 

Attention, aux éventuels effets secondaires. La méditation nous place dans un état de conscience modifié, ce qui peut faire lever les barrages de l’inconscient qui nous protège de choses que l’on ne veut pas voir. Ces choses peuvent donc réapparaître et peuvent s’ensuivre des crises de larmes, de rire, de tremblements… Ce n’est pas la majorité des gens mais sachez que ça peut arriver. Laissez faire, les larmes sont de la guérison et laissez votre corps faire ce qui lui semble bon. Ça passera avec l’habitude.
La méditation peut également produire une fatigue intense au début. Pareil, c’est plutôt rare et ça passera vite.

 

Alors tentez l’expérience de la méditation et observez ses bienfaits sur votre vie. Avec l’expérience, plus on est capable de plonger dedans, plus ça apporte un havre de paix à notre vie qui devient vite vital dans la société actuelle.

Si vous avez du mal à vous concentrer, vous pourrez trouver sur Youtube pleins de vidéos de méditation guidée. Il devient alors plus facile de se laisser guider par la voix du praticien. Je vous recommande également cet excellent livre pour débuter : ” Zen, la méditation pour les nuls ” de Stephan Bodian.

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprendre confiance en soi après une rupture “.

Steph. K

PS : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Responses

  1. Taha

    Merci pour l’article.
    J’aime pratiquer la méditation le matin avec les yeux ouverts car j’ai lû que cela nous habituait à être présent dans le quotidien. Qu’en penses-tu ?
    Je ne savais pas que cela pouvait provoquer ce genre d’effets secondaires à certaines personnes, c’est bon à savoir.

    • Stephanie Koffi

      Personnellement, j aime fermer les yeux parce que ça m aide à faire taire mon blabla mental,à me concentrer sur quelque chose et eviter les distractions visuelles. Maintenant, effectivement, si tu arrives à te concentrer les yeux ouverts et bien, je conçois tout à fait que ça puisse te permettre aussi de mieux connecter au present. Et puis après tout, rien n est figé, le principal étant de se sentir à l aise et connecté avec ce que l’on fait. Mais tu m apprends aussi quelque chose parce que je n aurais pas pensé que certains puissent être à l aise les yeux ouverts, on voit toujours les grands maîtres zen fermer les yeux.

      Quant aux effets secondaires, eh bien il reste rare, heureusement mais comme tu dis, c’est bien de le savoir.

Laissez un commentaire