” Eddie The Eagle “, un film de Dexter Fletcher ( Mars 2016 )

Eddie-the-Eagle” Eddie The Eagle “, un film de Dexter Fletcher (Mars 2016)

 

 

J’ai longtemps hésité à faire cette chronique parce que ça reprend un peu les mêmes thèmes que Zootopie  que j’avais déjà analysé dans un précédent article. Mais bon, contrairement à Zootopie, Eddie The Eagle a le mérite de se baser sur une histoire vraie. Ça donne donc plus de poids à l’histoire que la mignonne petite lapine aux grands yeux de Zootopie.

Michael Edwards, plus connu sous le nom d’ ” Eddie l’aigle “ est un skieur britannique qui, aux Jeux olympiques d’hiver de 1988 , devint le premier sauteur à ski représentant de la fédération olympique britannique. De son temps, Edwards fut le tenant du record national de saut à ski car seul participant dans sa catégorie. Terminant double dernier aux épreuves des 70 et 90 mètres, il reste un symbole de l’échec héroïque. ( source wikipedia )

Résumé :

 

Dès sa plus tendre enfance, Eddie n’a qu’un seul rêve alors qu’il est handicapé, participer aux jeux olympiques. Dans quelle discipline ?  Peu importe, tant qu’il participe, ce n’est pas pour gagner. Son rêve a au moins le mérite d’être original.

Mon avis :

 

La détermination : gros point fort de ce film. Quelque chose d’incroyable. Soutenu par sa mère, dénigré par son père, à aucun moment Eddie ne baisse les bras malgré les 10 000 obstacles qui vont se mettre devant lui.
Tout d’abord, son handicap, qui l’empêche dans sa prime jeunesse de marcher et courir comme les autres et le force à utiliser des béquilles.
Mais ses jambes vont guérir et il se met au ski.
Alors qu’il passe les présélections pour les jeux olympiques, il fait tomber tous les skieurs lors de la présentation en s’arrêtant et est donc disqualifié pour son manque de sérieux.
Son père le force à abandonner ses rêves pour lui enseigner son métier de maçon mais Eddie reste obsédé par les JO.
Il décide donc de concourir dans la discipline du saut, toujours à ski. Vu que l’Angleterre n’a aucun skieur à présenter dans cette discipline, il devrait être qualifié d’office. Mais les membres de l’organisation, ne prenant pas Eddie au sérieux, rehaussent la hauteur du saut minimum pour s’inscrire dans cette discipline. Qu’importe, Eddie va tout faire pour l’atteindre, quitte à aller s’entrainer aux Etats-Unis, là où ce sport est davantage pratiqué.

Malgré toutes les moqueries subies, il réussira donc à être sélectionné, participera aux jeux olympiques et deviendra même le chouchou des médias et du public par son enthousiasme, son courage et sa détermination. Eclipsant par là même tous les grands champions de l’époque.

 

Slogan du film; “ c’était impossible alors il l’a fait

A méditer.

 

 

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprendre confiance en soi après une rupture “.

Steph. K

PS : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Responses

  1. Bonjour,
    Oui, ce film est un beau regard sur la persévérance.
    Nous l’avons regardé en famille, avec nos 2 ados.
    Nous en reparlons régulièrement avec eux: quand on est passionné, on avance et on ne se pose pas de question. On se relève après un échec car il ne peut pas en être autrement.
    Une belle leçon de vie.
    Carole.

Laissez un commentaire