En quoi le lâcher-prise peut-il ameliorer notre bien-être

Classé dans : ACCUEIL, MENTAL | 0

lacher-prise-bien-etreEn quoi le lâcher prise peut-il améliorer notre bien-être

 

Cet article peut être écouté ou téléchargé en mp3 pour être écouté ou bon te semble en cliquant ici.

 

 

Cet article a été écrit dans le cadre du carnaval d’articles de Delphine Galmiche du blog une vie merveilleuse. Qu’est ce qu’un carnaval d’articles.

Le blogueur hôte, ici Delphine, publie sur son site un extrait de tous les articles écrits, avec un lien vers l’article et le blog de l’auteur.

Pour vous lecteurs, c’est comme faire 10 tours de manège pour le prix d’1 !

yeah-une-vie-merveilleuse

 

Vous bénéficierez de plusieurs articles sur le lâcher prise et vous pourrez ainsi en apprendre plus sur ce sujet ! Vous découvrirez d’autres univers, d’autres blogs, d’autres points de vu, d’autres réponses à vos questions !

 

 

Tout d’abord, qu’est-ce que le lâcher prise ? Une notion un peu obscure qu’on nous assène à toutes les sauces. J’ai longtemps été fâché avec ce terme. Lâcher prise ok mais à quoi et comment ? Mystère.

Mais aujourd’hui, avec le développement personnel, c’est une notion qui me parle beaucoup plus.

Bien que, traiter de ce sujet soit probablement l’un des articles les plus difficiles que j’ai eu à écrire jusqu’à maintenant, un vrai challenge et puisqu’il faut bien le dire UN VRAI LÂCHER PRISE.

Alors dans quelles situations aurait-on avantage à lâcher prise ?

 

 

1- Lâcher prise avec le résultat

 

 

Lorsqu’on s’investit dans un projet ou une relation, on veut absolument que ça marche. Jusqu’ici normal me diras-tu. Seulement, si on est maître de nos actions et de nos paroles, on n’est pas maître des faits et gestes de l’autre ou de tout un tas d’événements indépendants de notre volonté.

 

Une majorité de couple évolue par cette foutue volonté de vouloir que l’autre ressemble au fantasme que l’on se crée d’un bon partenaire. Mais au fond, que peut-on savoir de ce qui est bon pour nous ou même pour l’autre ? Peut-être que l’autre personne va nous faire travailler exactement sur ce sur quoi on avait besoin de travailler pour attirer une personne qui nous correspond. On ne sait pas ce que l’on ne sait pas.

 

 

Et si on donne tout et que le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances, on se retrouve devant 2 choix. Bouder, trépigner, ruminer, pourrir nos pensées, notre entourage et très souvent notre journée et bien plus si affinités. Ou alors se dire qu’on a fait notre part, qu‘il y a toujours un côté qui n’est absolument pas sous notre contrôle et que la vie étant parfaitement bien équilibrée, on aura souffrance et plaisir au même niveau. Il n’y a aucun mauvais choix et en soi aucun mauvais événement.

 

 

Combien de fois as-tu râlé pour une chose qui s’est en fait révélée être un grand bien pour toi ? Exemple ; tu n’es pas pris à un entretien d’embauche et l’entreprise dont tu rêves fait faillite 2 mois plus tard.

 

 

Donc à partir du moment où l’on donne tout ce qu’on a, il faut bien que tu comprennes que le résultat final ne nous appartient plus. Alors pourquoi s’en vouloir et ruminer pour quelque chose auquel de toutes façons on ne peut rien. Et le pire c’est qu’on ne sait même pas si c’est vraiment un mal puisqu’on n’a pas non plus la.connaissance du futur et des éventuelles répercussions que ça pourrait avoir dans notre vie.  Autant se laisser surprendre par la vie et le voir comme une opportunité, tu ne crois pas ? Ça facilite le fait de se rendre la vie plus douce.

 

 

C’est comme sur un bateau. On se lève et le temps est magnifique, d autres fois c’est l’orage et le bateau n’a pas d’autre choix que se laisser porter par les vagues. S’il se met de front et essaye de lutter contre les vagues et la mer déchaînées, il se brise. Tout ce qu’on peut faire, c’est prendre soin de nos bateaux et apprendre à naviguer le mieux possible, le reste ne nous appartient pas. A quoi bon se mettre en colère ou s’attrister ? Quoiqu’il se passe, ça sera parfait pour là où tu as à grandir.

 

 

Combien ont attendu d’avoir un cancer ou un burn out pour changer leur vie. Et ce qui peut au départ s’apparenter à un malheur s’est révélé être la plus meilleure chose qui leur soit arrivé dans leur vie en définitive. Et sans doute que sans cela, ils n’auraient jamais cherché à changer quoi que ce soit dans leur vie.

 

Alors que se passerait-il si désormais on décidait de faire confiance à Dieu, à l’univers ou à la vie concernant les résultats et qu’on lâchait prise avec la notion de bien ou de mal ? Bien ou mal après tout, on n’ en sait rien. De plus des fois, ce qui peut être bien dans une société peut être mal dans une autre comme par exemple l’obésité en Afrique et en occident.

 

 

 

 

2- Lâcher prise avec le regard des gens

 

 

Il y  aussi une autre chose pour laquelle il peut être intéressant de lâcher prise, c’est le qu’en-dira-t-on.

J’ai fait dernièrement un article et une vidéo complète sur le sujet alors même si c’est l’un de mes sujets favoris, je resterai brève et vous pourrez vous y reporter si vous voulez aller plus loin en cliquant ici pour la vidéo ou ici pour l’article “comment mieux gérer la critique et le regard des gens “.

 

 

Trop de gens s’emprisonnent en s’interdisant de faire ce qu’ils veulent vraiment pour faire plaisir à leur entourage et notamment à leurs parents. Seulement d’après une infirmière australienne, Bonnie ware, qui travaillait en soins palliatifs, le plus grand regret des gens avant de mourir, c’est d’avoir vécu leur vie selon ce que leur entourage attendait d’eux et non comme ils le voulaient. Et seulement 2% des gens meurent sans regrets. C’est peu.
Le truc c’est que les gens ont une peur bleue du changement et ont tendance à vouloir appliquer leurs valeurs sur les gens. C’est comme un panier de crabes. Dès qu’un crabe essaie de sortir et s’enfuir, les autres s’accrochent à ses pattes pour le ramener dans le panier. Alors pour la majorité des gens, en effet, il ne faut surtout pas se distinguer de la masse. D’ailleurs, ça ne leur traverse même pas l’esprit et la différence leur fait peur. Le principal réflexe des gens d’ailleurs, on le voit bien dans le cas de l’immigration, c’est de se regrouper entre communautés, entre gens qui se ressemblent. Et c’est valable n’importe où. Alors la vraie question, c’est qu’est ce qui est le plus important pour toi ? Appartenir à une communauté ou réaliser tes rêves et être qui tu as envie d’être ?

 

De toutes façons, quoique tu fasses, les gens critiqueront et si ce n’est pas sur ça, ça sera sur autre chose parce qu’il y aura toujours quelque chose, faut bien que les gens qui ne réalisent pas leurs rêves s’occupent. Alors quitte à être critiquée, ne vaut-il pas mieux que ce soit pour les choses que tu as envie de faire et pour qui tu as envie d’être ? La personne la plus importante de ta vie, c’est toi alors quelle différence cela pourrait-il faire dans ta vie de lâcher prise avec le regard des gens ?

 

 

3- Lâcher prise avec nos émotions

 

 

Pourquoi est-ce si difficile de laisser aller notre besoin de contrôle ? Trop souvent par peur. Peur de ne pas être à la hauteur, d’échouer, de se laisser envahir par nos émotions ou nos sentiments.

Mais plus la lutte contre les émotions est grande et plus elles vont avoir tendance à ressortir de façon intense. Et parfois de façon insidieuse : migraine, mal de dos, éruption cutanée etc…

Et à ne pas lâcher prise sur nos émotions, on s’attire des maux de plus en graves et on consume ainsi à petit feu notre corps.

Et inversement, plus on accueille l’émotion, plus on laisse libre cours à notre ressenti et plus l’émotion se dissipe vite. Le golfeur Tiger Woods a confié que lorsqu’il était en colère, il se donnait 2 minutes pour vivre intensément sa colère mais une fois les 2 minutes passées, il s’interdisait de revenir dessus.

 

 

Les émotions ne sont pas là par hasard, elles sont là pour nous donner une information, que nos limites ont été dépassées, que nos valeurs n’ont pas été respectées. Alors tenter de les étouffer seraient comme tenter de mettre un drap sur le tableau de bord de sa voiture pour ne pas voir ce qui se passe.

Et je te renvoie à ma vidéo ici si tu veux aller un peu plus loin sur le lâcher prise des émotions.

 

 

Dans la vie, on ne peut pas contrôler grand- chose, ni les gens, ni les événements. Quand bien même on le voudrait de toutes nos forces et quand bien même, on essaye de toutes nos forces. Pourtant notre vie ne serait-elle pas plus douce si on se contentait de laisser aller ce qu’on ne peut contrôler et juste accepter ce qui est ?

 

 

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner en remplissant le formulaire d’inscription sous cet article afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprendre confiance en soi après une rupture “.
Steph. K

 

PS : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Incoming search terms:

  • avantage de lacher prise

Laissez un commentaire