Vidéo : ” la pensée positive, attention danger “

Classé dans : ACCUEIL, VIDEOS | 6

LA PENSEE POSITIVE, ATTENTION DANGER

 

Transcription du texte : 

 

 

J’avais envie de faire cette vidéo pour t’alerter par rapport au danger de la pensée positive parce que oui, ça peut devenir dangereux.Tout d’abord, si le terme t’est inconnu, petit rappel sur ce qu’est la pensée positive. Apparue dans les années 19…Non je plaisante, pour aller au plus simple, la pensée positive est une notion de développement personnel qui consiste à faire en sorte de positiver au maximum et de se répéter des phrases positives du style, « je vais bien, tout va bien, je suis gaie, tout me plaît « . Pourquoi ? Parce que l’on attire ce que l’on pense. Normalement. Mais c’est un peu plus subtile que ça mais si on aborde la loi de l’attraction, on va s’écarter du sujet.

 

 

Et le piège à éviter dans la pensée positive, c’est de tomber dans l’excès inverse. La loi du juste milieu est toujours la meilleure, les extrêmes ne sont jamais profitables. Et donc y’a des gens qui vont commencer le développement personnel et qui vont s’insulter parce que tout d’un coup, ils vont ressentir de la colère ou de la tristesse . Eh mais, on reste humains. Développement personnel ou pas, tu peux t’autoriser à être triste ou en colère, peu importe.Ce qu’il faut bien que tu comprennes, derrière ton écran, c’est que les émotions ne sont pas positives ou négatives. Il est plus juste de parler d’émotions agréables ou désagréables parce que les émotions sont là pour une bonne raison.

 

 

 

C’est un peu comme les signaux du tableau de bord des voitures. Si ta jauge d’essence s’allume, tu vas pas piquer une crise en demandant aux concessionnaires de supprimer tous les voyants lumineux qui n’annoncent pas une bonne nouvelle. D’ailleurs, aucun n’annonce une bonne nouvelle. Sauf peut-être les phares. Donc si le voyant de ta jauge d’essence s’allume, tu vas à la pompe et basta. Alors, bien sûr, ça fait mal. Mais si tu t’étais retrouvé en plein milieu de l’autoroute, ne penses-tu pas que ça aurait pu faire beaucoup plus mal ? Donc merci, la jauge d’essence, gratitude pour la jauge d’essence.

 

 

Eh bah donc les émotions c’est pareil en définitive. Elles sont là pour nous indiquer des choses et ça fait partie intégrante de nous. Donc si par exemple, tu es en colère, ce n’est pas que tu as échoué dans ta pratique de la pensée positive, que je recommande d’ailleurs en soi, je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, attention. Mais si tu en colère, ça peut simplement vouloir dire que tes limites ou tes valeurs n’ont pas été respectées tout simplement. Pareil pour la tristesse, c’est juste un indicateur de notre degré d’attachement aux choses ou aux gens.

 

 

 

Et donc ce qui va faire la différence entre le bon développeur personnel et le mauvais, ce n’est pas le fait de s’interdire les émotions désagréables et de passer le plus de temps possible dans des émotions positives. Non. C’est le fait de transformer le plus rapidement possible une émotion désagréable en opportunité de grandir. Et plus rapidement tu imagines l’opportunité ou le cadeau caché qu’il peut y avoir dans les challenges de ta vie, plus rapidement tu vas sortir de cette émotion désagréable . Parce que dans tout mal, il y a bien. Caché mais il est là si on sait y regarder de plus près. Comme disait Nelson Mandela «  je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » .

 

 

Et si tu fuis les émotions désagréables, de toutes façons, elles te rattraperont tôt ou tard, faut pas croire. Si tu peux prend par exemple une décision et que suite à ça tu te retrouves avec une migraine horrible, c’est peut être que tu n’as pas écouté tes émotions parce que le corps nous parle. Et si on est pas totalement aligné avec nos faits et gestes, eh bah on somatise, on se retrouve avec migraines, mal de dos, problèmes de peau, de cervicales etc. Donc la prochaine fois que tu as mal quelque part, demande toi quelle émotion tu refuses d’écouter parce que si tu sais rester à l’écoute de toi même et des tes besoins, tu vas voir que les petits bobos du quotidien vont avoir tendance à disparaître.

 

 

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner en remplissant le formulaire d’inscription sous cet article afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprendre confiance en soi après une rupture “.

Steph. K

PS : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 Responses

  1. Marie Kléber

    Très juste Steph.
    La pensée positive est pour moi une façon de nous aider à comprendre où le bât blesse et à mettre en place les changements nécessaires. Et non pas à ne ressentir que du bon tout le temps.
    Merci

    • Photo du profil de Stephanie Koffi

      Exacte Marie, tu as tout compris. La pensee positive ne doit pas t empêcher de ressentir des émotions désagreables qui font partie intégrante de toi

  2. Virginie

    Bonjour Stéphanie,
    Excellent cet article! Comme d’habitude! 😉
    Je suis bien d’accord avec toi. En ne se concentrant que sur des émotions positives, on stagne. L’être humain est ainsi fait qu’il progresse bien plus dans la difficulté que dans le bien-être où il préfère rester en ne changeant… Rien!
    A bientôt!
    Virginie.

  3. Coucou stéphanie,
    super ta vidéo, merci pour ce que tu partages 🙂

Laissez un commentaire