Vidéo : lâchez-prise avec le regard des gens

Classé dans : ACCUEIL, VIDEOS | 0

Vidéo ; lâchez-prise avec le regard des gens

 

 

Transcription texte de la vidéo ;

 

Ces dernières semaines, j ai été confronté à différentes personnes qui se souciaient énormément de ce que pensent les gens. A tel point que ça en devenait presque une prison pour elles et que ces personnes s’interdisaient de faire ce qu’elles auraient vraiment voulu faire s’il n’y avait pas les gens. Et la championne toutes catégories confondues, c’est ma mère. Coucou maman. Mais le pire dans tout ça, c’est que ce n’est pas la seule. Et les gens se bouffent littéralement la vie avec ça et quasi tout dans leur vie est fait en fonction du qu-en dira-t on.

 

Et je vois ça aussi beaucoup dans les fêtes de mariage. Les gens ne se demandent qu’une seule chose, est-ce que ça va être assez bling-bling pour épater la galerie alors que ces mêmes personnes n’ont des fois pas de quoi se payer des pâtes à la fin du mois et vont s’endetter sur 30 ans . Et des fois, je me demande même si les gens ne choisissent pas leur partenaire en fonction du même critère ; le qu-en dira-t on. Mais les vraies questions, c’est est-ce que c’est vraiment aligné avec ce que vous êtes et est-ce que ça vous rend heureux ? Alors pour certaines, j’imagine que oui parce que devoir subir la critique et le rejet est une véritable souffrance en soi. Mais et si juste pour une fois, vous faisiez autrement ? Si juste pour une fois, vous suiviez vos valeurs ?

 

je vais vous raconter une histoire que j’ai déjà raconté dans mes articles mais c’est une histoire qui a eu trop de valeur dans ma vie à tel point que j’ai toujours envie de la raconter encore et encore.

C’est l’histoire d’un vieux monsieur qui décide d’aller au marché en compagnie de son petit-fils. Ils font leurs courses et s’apprêtent à rentrer chez eux. Le grand-père charge les courses sur le dos de l’âne qu’ils avaient emmené et commence à s’avancer sur le chemin. Ils rencontrent un groupe de gens qui se raillent d’eux :

« Regardez ces deux-là, ils sont bêtes, ils ont une monture mais ils marchent à côté. »

Le grand-père réfléchit et se dit qu’en effet, la route étant longue, il serait judicieux de mettre son petit-fils sur le dos de l’âne. Il porte donc l’enfant et l’assoit confortablement sur le dos de la bête. Ils font ainsi un bout de chemin et rencontrent un autre groupe de gens qui s’écrient :

«  Regardez ce pauvre grand-père exténué pendant que son petit-fils est confortablement assis. C’est une honte ! Ah les jeunes de maintenant, ce n’est plus que ce que c’était …

Le grand-père s’interroge et se dit qu’en effet, il commence à être bien fatigué et qu’ils ne sont encore qu’à la moitié du chemin. Il fait donc descendre son petit-fils et prend sa place sur le dos de l’animal. A peine l’échange effectué, ils croisent un autre groupe de gens :
«  Oh le pauvre enfant, mon Dieu, il doit être bien fatigué. Son grand-père est bien égoïste de le laisser faire ainsi la route à pied sous cette chaleur.

Cette fois, le grand-père énervé décide d’asseoir avec lui son petit-fils sur l’âne et ils reprennent leur périple. La route étant bien sûr très fréquentée, il ne se passe pas longtemps avant qu’ils ne rencontrent un autre groupe, scandalisé :
«  Mon Dieu, mais la pauvre bête, vous n’y pensez pas. Tout ce poids ! C’est vraiment inhumain !

Moralité de l’histoire : quoi que vous fassiez, vous serez de toutes façons critiqué. Alors faites ce que vous avez envie de faire, soyez vous-même, soyez qui vous avez envie d’être et éclatez-vous. Vous ne ferez de toutes façons jamais l’unanimité.

 

 

Et alors attention je ne vous jette pas la pierre parce que moi aussi à ce jour, je n’ai pas encore su m’affranchir à 100% du regard des gens mais c’est peut-être une des choses sur laquelle je travaille le plus. Et puis quand on porte un voile de nos jours, les gens ne sont pas forcément tendres parce qu’on est en décalage par rapport à ce que la société veut et même si c’est un choix, c’est loin d’être toujours facile. Mais ça permet de s’ancrer à l’intérieur de soi et se demander qui on a envie d’être au lieu de se demander qu’est-ce que les gens voudraient qu’on soit.

 

Et les gens ne veulent qu’une seule chose, c’est que vous soyez comme eux et que vous pensiez ce qu’ils pensent parce que les différences font peur. C’est comme le panier de crabes. Lorsqu’un crabe veut sortir, les autres le tirent par les pattes pour le forcer à revenir à l’intérieur du panier. Le problème, c’est qu’il y a tellement de variétés différentes de gens qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Et tenter de plaire à tout le monde c’est finalement ne plaire à personne comme dit le proverbe. Et quoi que vous fassiez, vous serez aimé et rejeté au même niveau. La vie s’équilibre toujours. Alors qu est ce que vous préférez, être aimé et rejeté pour celle que vous n’êtes pas et pour le masque que vous portez ou être aimé et rejetez pour celle que vous êtes vraiment . Parce que de toutes façons, 1 chose est sûre, vous n’éviterez pas le rejet et les gens vous critiqueront, de préférence derrière votre dos parce que sinon ce n’est pas drôle. Je vous laisse méditer là-dessus et n’oubliez jamais que le plus important, c’est votre bien-être.

 
 
Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu’il peut intéresser quelqu’un de votre entourage, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner en remplissant le formulaire d’inscription sous cet article afin d’être prévenue dès la parution d’un nouvel article et ainsi profiter de mon tout nouveau bonus, ” Reprendre confiance en soi après une rupture “.

Steph. K

PS : si vous voulez devenir experte dans l’art de la communication et clouer le bec aux gens difficiles, violents ou agressifs, cliquez ici

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laissez un commentaire